Tu n'as pas trouvé de réponse à ta question?

Utilise notre module de recherche ou  contacte-nous directement !

Caravane des Dys
Outils, aide et conseils

Je suis un.e proche : comment accompagner avec sérénité ?

10/03/2021

Je suis un.e proche : comment accompagner avec sérénité ?

Lorsque le diagnostic du troubles Dys est posé, un nouveau parcours du combattant commence avec beaucoup d'incertitudes, de colère et des victoires. Sache que tu n'es pas seul.e dans cette situation: Dys Semblable est une association de bénévoles dont les enfants sont porteurs de troubles Dys et nous souhaitons sensibiliser et accompagner au mieux les porteurs de troubles Dys et leurs familles.

Voici nos dix conseils pour accompagner un porteur de trouble Dys:

  1. Arrête de culpabiliser! Non ce n'est ni ta faute, ni celle de ton enfant. Un trouble Dys ne se guérit pas mais on peut le compenser. Accepter cet handicap invisible te permet de passer aux étapes suivantes pour t'épanouir. Nombreux sont les témoignages de réussite de parents et de porteurs de troubles Dys.
  2. Informe toi sur le trouble Dys et les moyens adaptés pour le compenser. Ces troubles entraînent une surcharge cognitive: les tâches comme lire pour un dyslexique demande une forte concentration: plus une personne Dys est sollicitée dans une journée, plus cela engendre du stress et de la fatigue. Les professionnels apportent de véritables solutions: il ne faut pas hésiter à faire appel à eux.
  3. Les troubles Dys sont reconnus comme des handicaps et peuvent faire l'objet d'une demande d'allocation ou de demandes d'aménagements scolaires. Ce sont des droits, malheureusement trop souvent bafoués. Dys Semblable aide ses adhérents à connaître leurs droits à les faire respecter.
  4. La confiance et l'estime de soi sont des éléments fondamentaux des apprentissages: célébrer chaque succès booste nos performances. Par exemple, lors des devoirs, il est préférable de mettre en avant les réussites que de souligner et corriger toutes les fautes d'un dysorthographique.
  5. Les troubles Dys sont souvent pointés dans la scolarité: l'élève passe pour un cancre ou un paresseux. Les résultats ne sont pas à la hauteur des efforts. Or, un enfant n'est ni une note ni une moyenne. Il y a une vie après les notes: il faut valoriser les qualités du porteur de troubles Dys et lui permettre de progresser.
  6. Le temps des devoirs est souvent source de conflit: une durée de 10 à 30 minutes suffisent. Un enfant dys se fatigue très vite et il a très souvent une mauvaise image de soi. Il est essentiel de le valoriser et de lui apprendre à apprendre.
  7. L'enfant Dys doit être acteur de sa vie à la juste mesure de ses capacités. Cela implique de multiplier les expériences pour connaître ses envies, de s’exprimer et de s’affirmer dans ses choix, d’apprendre à évaluer les conséquences de ses décisions et à les assumer et d’oser prendre des risques pour apprendre de ses erreurs.
  8. Dys Semblable propose des ressources pour mieux comprendre les troubles Dys, pour les accompagner ou pour retrouver le plaisir de lire.
  9. Je ne suis pas "Dys", j'ai un trouble "Dys". Malgré leur caractère permanent, les troubles d’apprentissage ne définissent pas à eux seuls les capacités intellectuelles de l’enfant. Au contraire, les personnes aux prises avec un trouble d’apprentissage ont des ressources insoupçonnées.
  10. Si le métier de maman existait dans le monde professionnel, personne n’en voudrait ! Des horaires impossibles, des imprévus à gérer non-stop, des tâches multiples et répétitives et presque pas de reconnaissance... Si on ajoute des troubles Dys à gérer, cela peut rapidement devenir insoutenable. 3 règles pour les mamans d'enfant Dys: accepter le chaos on n'est pas des robots, prendre soin de soi et lever le pied en responsabilisant son enfant.