Tu n'as pas trouvé de réponse à ta question?

Utilise notre module de recherche ou  contacte-nous directement !

Caravane des Dys

Questions / Réponses

Besoin de réponses précises pour un trouble en particulier ?

Tu trouveras tes réponses sur la page dédiée !

Toutes les Questions / Réponses

J'ai un trouble DYS : comment mieux le vivre ?

Réponse en attente de rédaction

Je suis un.e professionnel.le : quels outils utiliser ?

En premier lieu, merci pour votre investissement: les porteurs de troubles dys ont besoin d'être accompagnés et vos recherches démontrent votre conscience professionnelle et votre bienveillance qui leur sont précieuses.

Je suis un.e proche : comment accompagner avec sérénité ?

Réponse en cours de rédaction

ORGANISATION
  • Seuls les outils nécessaires sont sur le bureau
  • Aider au rangement des affaires, au collage des feuilles dans le cahier…
  • Utiliser le plus possible un emploi du temps pour visualiser les activités à venir à l’aide de pictogrammes ou de couleurs. Le faire participer dans la fabrication et la conception de celui-ci
  • Donner moins de devoirs à la maison (surcharge horaire avec orthophonie et autres prises en charge) mais exiger une certaine qualité
  • Vérifier les devoirs dans l’agenda
  • Apprendre à utiliser des surligneurs
ÉVALUATION
  • Mettre en place un système d’évaluation à l’oral pour redynamiser l’élève et prendre en compte ses savoirs et connaissances
  • D’une façon générale, valoriser les connaissances par le verbal
  • Donner plus de temps ou diminuer la quantité du travail tout en restant exigeant sur la qualité
  • En dictée, limiter l’écrit ou donner des dictées à trous ou à choix multiples uniquement sur les accords
  • Lorsque l’évaluation consiste à répondre à des questions sur un texte, faire lire ou lire les questions avant le texte
  • Répartir les évaluations dans le temps (semaine, mois)
  • Permettre l’utilisation d’outils de sous mains (aides mémoire)
MATHÉMATIQUES

Du fait de difficultés possibles avec les nombres :

  • Insister sur la maitrise de la comptine numérique à l’oral du fait des troubles potentiels de la mémoire de travail : 
  • Entretenir le calcul mental, donner les tables de multiplication, permettre l’utilisation de la machine à calculer pour la résolution de problèmes Du fait de troubles potentiels au niveau visuo-spatial :
  • Il peut être nécessaire d’utiliser des colonnes de couleurs pour poser les calculs, d’apporter des aides en géométrie (logiciel spécifiques)
  • Faire attention à l’inversion possible des chiffres, signes mathématiques
ÉCRIT
  • Fournir la photocopie des cours sur un support clair et aéré
  • Ne pas faire copier les énoncés : en général, éviter la copie
  • En expression écrite : réduire les attentes en quantité et préciser les exigences qualitatives => privilégier la cohérence, privilégier le fond à la forme (par exemple : accepter les ratures)
  • Proposer de joindre le plan des écrits
  • Favoriser l’utilisation des cartes heuristiques
  • Accepter un matériel informatique en classe
LECTURE

De façon générale :

  • Développer la conscience phonologique en manipulant les syllabes, utiliser les gestes Borel-Maisonny
  • Permettre à l’enfant de lire à mi-voix
  • Utiliser les livres audios (sites gratuits : www.audiocite.net ou www.litteratureaudio.com

 

Lorsque l’enfant est face à un texte :

  • Proposer un support clair et aéré (1 ou 2 interlignes)
  • Surligner une ligne sur deux en couleur (voir la macro de Charles)
  • Proposer une adaptation en syllabique (voir http://stephaxad.over-blog.com)
  • Proposer l’utilisation de la règle, d’un cache pour suivre les lignes
  • Ne pas forcer l’enfant à lire à haute voix

 

Lorsque l’enfant est face à un texte avec questions :

  • Permettre à l’enfant de prendre connaissance de la question avant de lire le texte
  • Permettre à l’élève d’utiliser des surligneurs pour surligner pendant la lecture la phrase qui permet de répondre à la question
  • Laisser plus de temps pour la lecture des consignes ou demander à un autre élève de lire la consigne à haute voix
GRAPHISME
  • Autoriser une écriture large sans respect des interlignes (voir ce site générateur de feuilles d’écriture en couleur adaptée)
ÉVALUATION
  • Evaluer une compétence à la fois (langage ou autre chose)
  • Evaluer la compréhension en permettant à l’enfant d’utiliser du matériel non verbal
  • Donner plus de temps ou diminuer la quantité du travail tout en restant exigeant sur la qualité
  • Répartir les évaluations dans le temps (semaine, mois)
COMMUNICATION

Problèmes au niveau réceptif

  • Utiliser un langage simple, ajuster sa complexité au niveau de compréhension de l’enfant
  • Parler lentement
  • Articuler
  • Donner un message, une consigne à la fois
  • Utiliser un langage concret : les enfants dysphasiques présentent souvent un trouble de l'abstraction.  De plus, ils comprennent mieux ce qu'ils peuvent voir, toucher...
  • Soutenir son langage verbal avec un langage non verbal (pictogrammes, mimiques, signes, expérimentation)

 

Problèmes au niveau expressif

  • Permettre à l’enfant de s’exprimer avec des gestes, des images…
  • Accepter les erreurs expressives de l’enfant mais reformuler correctement le message

 


En général

  • Susciter des situations de communication pour permettre à l’enfant de s’exprimer
  • S’assurer de la compréhension du message (reformulation, poser des questions…)
  • En groupe classe, ne permettre qu’à un seul enfant de parler à la fois
LECTURE
  • Favoriser rapidement l’entrée dans la lecture : la syllabe peut être une entrée plus propice à ce type de trouble
  • Travailler la conscience phonologique dont l’accès est difficile
    Les méthodes gestuelles (Borel-Maisonny - ou autre, utilisant une modalité autre que visuelle pour soutenir la lecture) sont souvent utilisées pour apprendre à lire
  • Dans le cas de dysphasie très importante (surtout sur le versant expressif), l'accès à la conversion graphème-phonème (assemblage) est très difficile => un début par la mémorisation de mots (voie d'assemblage) peut permettre un démarrage moins ardu
  • Faire  de  nombreux  aller-retour  entre  oral,  écrit,  pictogrammes
ÉCRITURE
  • Favoriser rapidement l’entrée dans l’écriture
  • En expression écrite : réduire les attentes en quantité et préciser les exigences qualitatives => privilégier la cohérence, privilégier le fond à la forme (par exemple : accepter les ratures)
  • Proposer de joindre le plan des écrits
  • Favoriser l’utilisation des cartes heuristiques
  • Fournir des exemples de phrases toutes faites pour répondre à certaines questions
MATHÉMATIQUES

Du fait des troubles langagiers (ex. syntaxique…) des troubles au niveau de la numération sont fréquents :

  • Insister sur la maîtrise de la comptine numérique, utiliser une numération plus régulière pour certains nombres difficiles (soixante-dix/septante…)
  • Utiliser les constellations notamment pour faire des différences entre par exemple cent-deux et deux-cent
  • Utiliser les codes couleurs pour les centaines, dizaines, unités…
  • Lire les énoncés avec l’élève et s’assurer de la compréhension

 

Du fait de difficultés d’abstraction et de généralisation souvent observées dans la dysphasie :

  • Découper les problèmes en étapes (ou souligner les étapes de différentes couleurs)
  • Utiliser du matériel à manipuler
  • Utiliser la schématisation
  • Varier les contextes…
ORGANISATION

Du fait des troubles fréquents de la perception du temps :

  • Aider dans la planification séquentielle des activités
  • Utiliser un calendrier avec des picto, dessins, des couleurs pour représenter le déroulement d’une journée
  • Lui apprendre à utiliser un agenda
  • Favoriser l’apprentissage des notions « avant/après »

 

Du fait de troubles possibles au niveau de la perception de l’espace :

  • Favoriser un environnement stable (ne pas le changer de place dans la classe…)
  • L’aider à se repérer dans l’école
  • Alterner les activités verbales et non verbales
  • Donner moins de devoirs à la maison (surcharge horaire avec orthophonie et autres prises en charge) mais exiger une certaine qualité
TROUBLES DE L'ATTENTION
  • Limiter au maximum les distracteurs => ne pas placer l’élève à côté d’une fenêtre par exemple, éviter les affichages inutiles en classe... 
  • Insister sur les informations importantes (dans une consigne par exemple)
  • Exiger le calme lorsqu’une information importante est donnée
  • Alterner les périodes d’efforts et de détentes
  • Faire et afficher un emploi du temps
HYPERACTIVITÉ / IMPULSIVITÉ
  • Afficher les règles de vie
  • Avoir un signal discret avec l’élève pour spécifier un comportement inadapté
  • Tolérer les débordements mineurs
  • Apprendre à l’élève à ne débuter une tâche qu’une fois la consigne lue jusqu’au bout
  • Décider de signaux pour débuter une activité (par exemple : quand je te donne le crayon)
  • Alterner les périodes d’efforts et de détentes
  • Faire et afficher un emploi du temps et anticiper les changements de routine (le prévenir de ce que l'on va faire afin de faciliter les transitions entre les activités)
RÉALISER UNE TÂCHE
  • Décomposer la tâche en sous-tâches afin d’aider la planification
  • Mettre l’accent sur les points importants en soulignant, entourant…
  • Surveiller l’exécution et recentrer si nécessaire
  • Bannir la double tâche ! (ceci est vrai pour tous les élèves, mais particulièrement pour ceux présentant des difficultés attentionnelles)
  • L’utilisation d’un timer peut-être bénéfique
MOTRICITÉ
  • Permettre à l’enfant de bouger. Par exemple, lui proposer de distribuer les cahiers, lui permettre de sortir x fois de la classe (lui-même pouvant gérer le nombre de fois où il peut sortir)
  • Lui permettre de manipuler une petite balle, ou autre, lors des activités d’écoute
  • Ne pas le priver de récréation
COMMUNICATION
  • Limiter le nombre de consignes orales
  • Vérifier avant de parler que l’enfant porte son attention sur vous, qu’il regarde, qu’il écoute
  • Parler clairement en insistant sur les mots importants
  • En milieu bruyant, faire réaliser à l’enfant qu’il peut mieux comprendre s’il regarde son interlocuteur
  • Vérifier la compréhension
  • Encourager l’enfant à s’exprimer s’il ne comprend pas en demandant de ralentir ou d’avoir des explications supplémentaires
  • Inciter l’enfant à anticiper à partir d’indices contextuels (par exemple, lorsque le professeur va au tableau, cela indique surement qu’il va expliquer quelque chose)
ORGANISATION
  • Seuls les outils nécessaires sont sur le bureau
  • Aider au rangement des affaires, au collage des feuilles dans le cahier…
  • Donner moins de devoirs à la maison (surcharge horaire avec prises en charge) mais exiger une certaine qualité
ESTIME DE SOI
  • Récompenser l’enfant
  • Mettre en place un système de renforcement positif pour aider l’enfant à reconnaître et à améliorer ses propres performances (les récompenses doivent être variées, fréquentes, immédiates et amusantes ou plaisantes à faire)
  • Donner le plus souvent possible la possibilité à l’élève de participer à des activités valorisantes
DÉNOMBREMENT
  • Favoriser le dénombrement d’objets concrets, facilement manipulables plutôt que des éléments dessinés sur une feuille
  • Laisser à disposition une bande numérique adaptée à l’élève afin qu’il puisse par exemple y placer les éléments à compter
TRAITEMENT NUMERIQUE LANGAGIER / TRANSCODAGE 
  • Laisser à disposition des tables avec deux formes écrites du nombre : indo-arabe et littérale, afin que l’élève puisse faire correspondre les différents codes
  • Favoriser l’utilisation d’un code couleur afin d’aider l’élève à repérer les centaines, dizaines, unités…
  • Eviter les dictées de nombres sans aide ni support qui mettraient les élèves en situation d’échec
  • Distinguer erreurs de calcul et erreurs d’écriture des nombres (nécessite souvent de faire verbaliser l’élève)
CALCUL
  • Accepter que l’élève compte sur ses doigts ! Cette étape est importante dans l’acquisition des activités numériques. Elle est utilisée plus longtemps chez les élèves souffrant de troubles des activités numériques
  • Permettre l’utilisation de matériel concret pour favoriser l’acquisition des concepts
  • Favoriser l’utilisation d’un code couleur pour poser les opérations afin d’aider la réalisation des algorithmes de calcul (et donc favoriser leur acquisition et leur automatisation)
  • Laisser à disposition les tables de multiplication et autres tables de faits numériques dont l’élève aurait besoin et qu’il a du mal à mémoriser
  • Autoriser la calculatrice
TEMPS

Des difficultés dans ce domaine sont possibles :

  • Afficher un emploi du temps
  • Time timer si difficulté pour évaluer, gérer le temps
ÉVALUATION
  • Réduire la quantité d’exercices
  • Autoriser la manipulation d’objets lors des contrôles
  • Laisser à disposition les aides mémoire nécessaires à l’élève
MOTRICITÉ
  • Décomposer les gestes en gestes simples, puis les complexifier
  • Utiliser la verbalisation pour décrire les gestes
  • Limiter les manipulations
  • N’exiger qu’une tâche à la fois
  • Ne pas punir l’élève s’il fait tomber ses affaires
  • Permettre de sortir de la classe un peu avant les autres élèves afin d’aller aux toilettes sans être bousculé et mettre son manteau…
GRAPHISME
  • Aider au repérage sur la feuille (marge en vert à gauche, en rouge à droite)
  • Autoriser une écriture large sans respect des interlignes et/ou proposer des feuilles avec des interlignes en couleur (voir ce site qui permet de générer des feuilles d’écriture en couleur adaptée).
ÉCRITURE
  • Fournir la photocopie des cours sur un support clair et aéré (1 ou 2 interlignes)
  • Ne pas faire copier les énoncés : en général, éviter la copie qui peut être très fatigante
  • Limiter le passage par les schémas, voire les supprimer 
  • En expression écrite : réduire les attentes en quantité et préciser les exigences qualitatives => privilégier la cohérence, privilégier le fond à la forme (par exemple : accepter les ratures)
  • Favoriser l’utilisation du matériel informatique en classe
  • Apprendre l’orthographe des mots par épellation et non par la copie
LECTURE
  • Proposer un support clair et aéré (1 ou 2 interlignes)
  • Mettre des repères pour indiquer le début du texte (pour les lecteurs débutants)
  • Surligner une ligne sur deux en couleur (voir la macro de Charles)
  • Proposer l’utilisation de la règle, d’un cache
  • Enlever les distracteurs (images et textes non nécessaires)
  • Prendre connaissance de la question avant de lire le texte, proposer des surligneurs pour répondre aux questions
  • Utiliser les livres audios : sites gratuits : www.audiocite.net ou www.litteratureaudio.com
MATHÉMATIQUES

Important : les problèmes pouvant être rencontrés en mathématiques ne sont pas nécessairement conceptuels mais instrumentaux, liés aux difficultés motrices et/ou visuo-spatiales.

  • Insister sur la maîtrise de la comptine numérique à l’oral
  • Utiliser les constellations pour apprendre les nombres
  • Limiter les activités de dénombrement (jetons, buchettes...) : en effet, du fait de leur difficulté, un même ensemble risque d'être associé à un nombre différent à chaque comptage, ce qui ne facilite pas l'acquisition des quantités. Si vous pratiquez ces activités, veillez à guider la main par exemple ou aménager l’espace de la table lors de ces activités
  • Entretenir le calcul mental : apprendre des stratégies de calcul mental et de calcul approché pour pallier à la difficulté de poser les opérations
  • Utiliser des colonnes de couleurs pour poser les calculs (voir ici)
  • Autoriser la calculatrice
  • Limiter les attentes en géométrie et/ou proposer des logiciels spécifiques d’aide
  • Aider en faisant verbaliser les reproductions géométriques (le problème n'étant pas conceptuel, le passage par le langage, la verbalisation peut les aider)
  • Limiter les tableaux à double entrée qui sont très difficiles à lire pour un élève qui présente des troubles visuo-spatiaux
ORGANISATION
  • Seuls les outils nécessaires sont sur le bureau
  • Aider au rangement des affaires, au collage des feuilles dans le cahier…
  • Donner moins de devoirs à la maison (surcharge horaire avec prises en charge) mais exiger une certaine qualité
  • Vérifier les devoirs dans l'agenda
  • Apprendre à utiliser des surligneurs
ÉVALUATION
  • Mettre en place un système d’évaluation à l’oral pour redynamiser l’élève et prendre en compte ses savoirs et connaissances
  • D’une façon générale, valoriser les connaissances par le verbal
  • Donner plus de temps ou diminuer la quantité tout en restant exigeant sur la qualité
  • En dictée, limiter l’écrit ou donner des dictées à trous ou à choix multiples uniquement sur les accords par exemple
  • Faire lire ou lire les questions avant le texte
ORGANISATION
  • Seuls les outils nécessaires sont sur le bureau
  • Aider au rangement des affaires, au collage des feuilles dans le cahier…
  • Utiliser le plus possible un emploi du temps pour visualiser les activités à venir à l’aide de pictogrammes ou de couleurs. Le faire participer dans la fabrication et la conception de celui-ci
  • Donner moins de devoirs à la maison (surcharge horaire avec orthophonie et autres prises en charge) mais exiger une certaine qualité
  • Vérifier les devoirs dans l’agenda
  • Apprendre à utiliser des surligneurs
ÉVALUATION
  • Mettre en place un système d’évaluation à l’oral pour redynamiser l’élève et prendre en compte ses savoirs et connaissances
  • D’une façon générale, valoriser les connaissances par le verbal
  • Donner plus de temps ou diminuer la quantité du travail tout en restant exigeant sur la qualité
  • En dictée, limiter l’écrit ou donner des dictées à trous ou à choix multiples uniquement sur les accords
  • Lorsque l’évaluation consiste à répondre à des questions sur un texte, faire lire ou lire les questions avant le texte
  • Répartir les évaluations dans le temps (semaine, mois)
  • Permettre l’utilisation d’outils de sous mains (aides mémoire)
MATHÉMATIQUES

Du fait de difficultés possibles avec les nombres :

  • Insister sur la maitrise de la comptine numérique à l’oral du fait des troubles potentiels de la mémoire de travail : 
  • Entretenir le calcul mental, donner les tables de multiplication, permettre l’utilisation de la machine à calculer pour la résolution de problèmes Du fait de troubles potentiels au niveau visuo-spatial :
  • Il peut être nécessaire d’utiliser des colonnes de couleurs pour poser les calculs, d’apporter des aides en géométrie (logiciel spécifiques)
  • Faire attention à l’inversion possible des chiffres, signes mathématiques
ÉCRIT
  • Fournir la photocopie des cours sur un support clair et aéré
  • Ne pas faire copier les énoncés : en général, éviter la copie
  • En expression écrite : réduire les attentes en quantité et préciser les exigences qualitatives => privilégier la cohérence, privilégier le fond à la forme (par exemple : accepter les ratures)
  • Proposer de joindre le plan des écrits
  • Favoriser l’utilisation des cartes heuristiques
  • Accepter un matériel informatique en classe
LECTURE

De façon générale :

  • Développer la conscience phonologique en manipulant les syllabes, utiliser les gestes Borel-Maisonny
  • Permettre à l’enfant de lire à mi-voix
  • Utiliser les livres audios (sites gratuits : www.audiocite.net ou www.litteratureaudio.com

 

Lorsque l’enfant est face à un texte :

  • Proposer un support clair et aéré (1 ou 2 interlignes)
  • Surligner une ligne sur deux en couleur (voir la macro de Charles)
  • Proposer une adaptation en syllabique (voir http://stephaxad.over-blog.com)
  • Proposer l’utilisation de la règle, d’un cache pour suivre les lignes
  • Ne pas forcer l’enfant à lire à haute voix

 

Lorsque l’enfant est face à un texte avec questions :

  • Permettre à l’enfant de prendre connaissance de la question avant de lire le texte
  • Permettre à l’élève d’utiliser des surligneurs pour surligner pendant la lecture la phrase qui permet de répondre à la question
  • Laisser plus de temps pour la lecture des consignes ou demander à un autre élève de lire la consigne à haute voix